Interventions chirurgicales de la peau, des muqueuses voisines et des ongles

Notre clinique effectue toutes sortes d’interventions chirurgicales de la peau, des muqueuses voisines et des ongles. La dermatochirurgie est une partie essentielle de la thérapie dermatologique.

Dans notre clinique, le service de dermatochirurgie travaille en étroite collaboration avec les consultations spécialisées en tumeurs cutanées, lésions pigmentaires/mélanomes, maladies des ongles, dermatologie cosmétique et thérapie au laser.

Les interventions sont effectuées par les médecins de la Clinique et les médecins conseil, aux excellentes qualifications et possédant une grande expérience en dermatochirurgie. La plupart des interventions se font en ambulatoire sous anesthésie locale.

Une intervention chirurgicale aura lieu dans le cas suivants:

  • Lésions cutanées bénignes (par ex. grains de beauté, kystes, fibromes, xanthelasmas, chéloïdes)
  • Lésions cutanées malignes
  • Carcinome basocellulaire (basaliome)
  • Carcinome épidermoïde cutané (carcinome spinocellulaire, spinaliome)
  • Mélanome

Lésions cutanées bénignes

Les lésions cutanées bénignes (par ex. grains de beauté, kystes, fibromes, xanthelasmas, chéloïdes) peuvent généralement être retirées grâce à des excisions simples.

Le carcinome basocellulaire (basaliome) de la peau

Le carcinome basocellulaire est la tumeur cutanée la plus courante en Suisse. Il se forme généralement sur les zones du corps exposées au soleil, notamment le visage. Il détruit la zone où il se développe et exige une thérapie dans tous les cas. Un traitement adapté permet d’éviter les récidives (réapparition).

Le mélanome malin

Une identification et une élimination précoces de la tumeur sont déterminantes pour le pronostic du mélanome malin. Tout foyer clinique laissant supposer un mélanome doit être immédiatement retiré dans sa totalité.

Une opération d’excision peut donc être nécessaire suite au diagnostic histologique. La largeur de l’excision dépend de l’épaisseur de la tumeur (indice de Breslow). En fonction de l’épaisseur de la tumeur et d’autres critères de l’examen, il vous sera conseillé de faire retirer le ganglion sentinelle (excision du ganglion sentinelle) ou de subir d’autres examens.

Le carcinome épidermoïde cutané (carcinome spinocellulaire, spinaliome)

Le carcinome spinocellulaire est moins fréquent que le carcinome basocellulaire. Il s’agit souvent de tumeurs moins différenciées qui se comportent de manière relativement agressives. On voit souvent des carcinomes spinocellulaires chez les patients immunodéprimés (patients après une transplantation d’organes souffrant de maladies exigeant une forte thérapie immunosuppressive).

Nous vous proposons ces interventions /méthodes chirurgicales:

  • Traitement chirurgical des tumeurs cutanées bénignes et malignes (par ex. carcinome basocellulaire, carcinome spinocellulaire)
  • Traitement chirurgical du mélanome
  • Traitement chirurgical des tumeurs cutanées rares
  • Chirurgie micrographique selon Mohs
  • Traitement de l’ongle incarné
  • Chirurgie des ongles
  • Traitement des cicatrices
  • Traitement du rhinophyma

Préparation de l’opération

L’opération sera préparée avec votre médecin pendant la consultation. Nous vous expliquons en quoi consiste l’intervention et répondons à toutes vos questions. Si nécessaire, nous faisons au préalable un prélèvement de peau (biopsie) de la modification.

La date de l’opération sera ensuite fixée; vous recevez une invitation écrite ou par téléphone (pour les dates à court terme). L’opération a lieu dans notre salle d’opération («petites interventions») dans un environnement stérile.
Les interventions se font généralement en ambulatoire sous anesthésie locale. Si l’opération présente des risques (par ex. pour de nombreuses maladies, hémodilution), il est également possible de séjourner quelques jours dans notre service hospitalier.

Veuillez présenter la liste complète des médicaments que vous prenez à la consultation.

Les visites de contrôle seront organisées après l’opération, vous recevrez une fiche informative avec toutes les mesures nécessaires

Chirurgie selon Mohs (excision contrôlée en 3 dimensions)

Comme il n’est pas toujours facile de déterminer les limites d’une tumeur à l'œil nu, l’excision est généralement pratiquée avec une marge de sécurité. Cela réduit le risque de récidive (réapparition) de la tumeur. Mais cette mesure entraîne inévitablement une plus grande lésion.

Pour pouvoir assurer une marge de sécurité la plus petite possible mais aussi la plus sûre, une méthode spéciale a été mise au point, permettant le contrôle en trois dimensions de la tumeur. Cette méthode porte le nom de son inventeur, Frederic Mohs (chirurgie selon Mohs).

Cette technique permet de détecter les restes de tumeur dans les tissus prélevés. Comme les tissus prélevés sont aussitôt traités par marquage fluorescent, cela permet de savoir aussitôt si toutes les cellules cancéreuses ont été éliminées. S’il reste des cellules cancéreuses dans la zone des bords, l'opération sera poursuivie pour éliminer ce qui est nécessaire. Cela permet de réduire la zone de peau prélevée.

Une fois toutes les cellules cancéreuses retirées, l'incision est refermée. Le type de cautérisation est déterminé pendant l’opération afin d’obtenir le meilleur résultat esthétique possible.Il est souvent nécessaire de pratiquer une plastie par lambeau local («fermeture de la perte de substance par application d’un morceau de peau provenant du pourtour de la perte de subtance»).

Cette technique particulière permet de réduire considérablement le risque de récidive et d’offrir un meilleur résultat esthétique grâce à une zone d'incision moins importante.

La chirurgie selon Mohs est utilisée dans les situations suivantes:

  1. Récidives de tumeurs après une chirurgie classique, cryothérapie ou thérapie photodynamique (PDT)
  2. Zones à risques du visage
  3. Tumeur difficile à délimiter, formes agressives de tumeur